Identifiant mot de passe
photo5sens



Alimentation du Poulain

Le poulain doit recevoir une juste quantité d’énergie et de nutriments, un déséquilibre pouvant résulter en des problèmes qui peuvent l’affecter le restant de sa vie.

L’une des choses les plus importantes est de s’assurer que le poulain reçoit le colostrum de sa mère dans les 8 à 12 heures suivant sa naissance. Il contient les anticorps vitaux qui aideront à protéger le poulain des maladies infectieuses. Le lait de la mère sera la première source de nutriments et d’énergie dans les trois mois suivants, même si le poulain commencera à goûter à d’autres types d’aliments durant cette période. Ce n’est pas avant que la production de lait commence à baisser après 3 ou 4 mois, que le poulain aura besoin de nourriture autre que de la bonne herbe. Cet aliment doit fournir au poulain le bon équilibre d’énergie, nutriments et minéraux, afin d’assurer une croissance régulière et être une bonne source de tout ce dont le poulain a besoin. Il vaut mieux qu’un poulain grandisse lentement sur une plus longue période, que rapidement sur une courte période.

Aux alentours de 6 mois, le poulain est habituellement sevré, et cela peut causer plusieurs problèmes au niveau du régime alimentaire. Le sevrage cause beaucoup de stress à cause de la séparation d’avec la mère, ce qui peut affecter l’appétit. L’alimentation doit rester constante car tout changement de nourriture peut ajouter du stress à la période de sevrage.

Il est essentiel de s’assurer que de la naissance au sevrage, et ensuite dans sa première année, le poulain ne reçoive pas trop d’énergie par le biais de l’amidon. Trop de carbohydrates et d’énergie dans la ration peuvent conduire à des troubles de la croissance. Ce risque diminue généralement passé un an ou après que le poulain a atteint 90% de sa taille à maturité.

Il est crucial de fournir aux poulains du fourrage de bonne qualité, d’adapter la ration de concentrés à la qualité de la pâture, de vérifier leur état physique afin de surveiller la croissance, d’éviter les aliments à haute teneur en amidon, et de leur donner un apport équilibré en vitamines et minéraux, en accord avec la race et le type de cheval.

© Département nutritionnel The Pure Feed Company
www.facebook.com/purefeedfrance?fref=ts